Les résistances

Les résistances sont un passage nécessaire à notre évolution. Nous présentons des résistances au présent, à l’amour, à l’action et à l’autonomie. Dès l’enfance, des résistances commencent à se manifester comme manière de nous protéger émotionnellement des frustrations ou des insatisfactions. Ces résistances infantiles réapparaissent à l’âge adulte face à des défis de la vie : nous sommes face à ce traumatisme d’enfance qui nous empêche de voir le présent et d’agir en autonomie. Il est important de reconnaître notre résistance dominante et d’en être conscient.

  • La fusion : « Je n’existe pas par moi-même, je me vois dans l’autre, je me vois en ma mère, je vis à travers l’autre ». Nous sommes face à des sentiments d’angoisse, de culpabilité, de honte, de peur de la solitude.
  • L’introjection : « Je suis ce que les autres veulent que je sois ». « J’obéis aux valeurs et aux obligations de mes parents ». L’introjection arrive par un sentiment de culpabilité de sortir de la fusion. Elle induit une attitude critique, du jugement et de l’accusation. Il en résulte un sentiment de culpabilité à être soi-même et une peur de s’autonomiser à cause de la peur du jugement de ses parents.
  •  La projection : « je me projette dans l’autre, je vois chez les autres ce que mes parents ne m’ont pas laissé être, faire, avoir, agir ». La projection est sous-tendue par un sentiment de colère et de rage contre ses parents et contre soi-même par peur de leur jugement, il en résulte une frustration non assumée.
  • L’égotisme : « je me retire de toute relation extérieure, je suis satisfait avec moi même. J’ai peur de confronter les autres, d’affronter mon entourage, j’ai peur de vivre, de changer, de grandir, d’assumer ma culpabilité ». Sur le versant positif, ce passage nous permet de nous voir de l’intérieur pour avancer et être capables de nous assumer, mais si nous restons longtemps dans ce stade, le retrait peut se prolonger et donner, sur son versant négatif, de la vanité, du narcissisme.

Ce sont les différentes résistances dans lesquelles nous pouvons rester bloqués et qui deviennent une forme de résistance à la vie, à l’amour, au présent et à notre propre autonomie.