Le dégoût et le mépris

Dégoût et mépris sont des sentiments complexes
Le dégoût est un mécanisme de défense dans l’alimentation et l’hygiène

Il peut nous être bénéfique même dans notre moralité. Mais lorsqu’il devient excessif et inadapté, le dégoût engendre un sentiment de haine de soi et des autres.
Toujours, le dégoût masque d’autres émotions qui se sont accumulées comme la colère, la honte, la culpabilité, la tristesse : « tout se met en boule ».
Le dégoût pathologique peut mener à des maladies comme la dépression profonde ou l’anorexie.
Le dégoût de soi s’exprime alors par un laisser-aller physique et un abandon de soi.
Le dégoût des autres et de la vie est une intolérance et une inacceptation de soi.

Dans certains cas extrêmes, il peut conduire à la cruauté et à la maltraitance. C’est un contexte de grande souffrance.

Comment se débarrasser de ces sensations de dégoût lorsqu’elles ne sont pas justifiées ?

Nous pouvons commencer par explorer ce sentiment et tenter de remonter à sa source.

Le travail trans générationnel peut révéler qu’il persiste à l’intérieur de soi une mémoire ancestrale qui peut être une mémoire de viol ou d’immoralité notamment. Il faut de l’aide.
Le mépris est un sentiment encore plus complexe qui mêle le dégoût à la colère.

Le mépris est une intolérance complète de l’autre.

Lui aussi est souvent en lien avec des mémoires de viol, de maltraitance, de cruauté…

Comment faire sortir quelqu’un de ce sentiment ?

Chercher quelle émotion a mené jusque-là et la guérir :
– Rage
– Honte
– Culpabilité ?

Il y a toujours des choses sous-jacentes au mépris de soi et des autres
– Humiliations extrêmes
– Rencontre de gens avec peu de moralité ou dans ses propres mémoires ancestrales

Il faut de l’aide

On ne peut pas le travailler seul

Tenter le travail trans générationnel