Je veux remercier mes parents, pour le simple fait qu’ils m’ont donné la vie. Les avoir comme parents a été une grande école pour moi. Surtout ma mère. Ma mère ça a été toute une école pour moi. Autant ça a été très difficile, autant c’est grâce à elle que j’en suis là aujourd’hui, que je suis qui je suis, que j’ai dépassé toutes mes limites et que j’ai pu grandir. Mon père m’a inculqué les principes, les valeurs et avec lui aussi les choses ont été compliquée parce que je ne l’ai pas beaucoup connu.

Après il y a aussi mes frères qui ont joué un rôle très important, ils ont été mon miroir ce qui m’a rendue sage.

Ma fille Sara c’est parce que c’est la personne qui a fait que j’ai pu survivre, qui m’a toujours donné le punch, qui a fait que j’avance, que je reste en vie, que j’aime la vie. Elle m’a appris beaucoup de choses. De la voir être et grandir m’a rattachée à la vie et puis elle m’a toujours communiqué sa joie, ça a été comme des thérapie pour moi de la voir heureuse, ça m’a donné l’espoir qu’un jour je pourrais moi aussi arriver à être aussi légère et aussi rayonnante. Je l’ai toujours appelée le soleil de ma vie.

Ce qui est important aussi pour moi c’est de citer toutes les personnes que j’ai croisées dans ma vie, celles qui ont été des amis et celles qui ne l’ont pas été. Toutes ont été bénéfiques pour moi parce que ça a toujours été des apprentissages, c’est aussi grâce à elles que j’ai pu grandir.

Mon nounou, Hmed, c’était l’exemple de l’amour inconditionnel pour moi. C’est grâce à cet amour que mon cœur n’a pas été altéré.

Les personnes que j’ai croisées dans ma vie ont toujours été des leçons.

Aussi les thérapeutes qui ont fait que j’apprenne à faire un travail sur moi, que j’apprenne à canaliser mon énergie. Parmi elles, il y a EIia, Kenny, Concha, j’en ai oublié peut-être.

La ville de Tanger, cette terre qui a été un lieu d’éveil pour moi, que j’aime de tout mon cœur.

La ville de Casablanca qui a représenté l’action dans ma vie, qui m’a appris à m’ancrer, qui a fait sortir mon côté masculin.

Et puis toutes les personnes que j’ai rencontré à Casablanca qui ont été de grandes révélations. Quand je dis ça je parle de Ahlam, de Mehdi, de Leïla, Ghita,Salma, Myriam K, Babeth et d’autres familles. Je réalise que j’ai beaucoup de gratitude et beaucoup de remerciement du cœur pour ces personnes qui ont permis à ce projet de voir le jour. J’aimerais aussi parler du fils de l’une de mes patientes, Hakim, qui m’a ramené la joie, qui m’a fait faire la paix avec mon enfant intérieur. Il me fait sourire. Les deux personnes qui me font sourire dans la vie sont ma fille et lui.

Marrakech est depuis très longtemps, 2007-2008, une ville où j’ai fait des sauts quantiques, c’est là où j’ai transformé et je suis retournée à cette source de transformation.

En parlant, j’ai beaucoup d’émotion qui remonte et je pleure sans même savoir pourquoi. Ce sont des larmes de gratitude à la vie, je remercie du fond du cœur Ahlam et Mehdi sans qui je n’aurais pas pu m’en sortir et aussi quand je parle des enfants ça me touche beaucoup, ma fille bien qu’elle a trente ans aujourd’hui, je vois en elle ma petite qui m’a beaucoup appuyée et puis je vois le petit Hakim qui me dit Najiya ne t’arrête pas, fais ce que tu as à faire. Ce sont comme des moteurs qui me poussent à être, à faire plus confiance dans la vie et à aimer la vie.

Je ne sais plus si ce sont des remerciements ou des confessions, pour moi c’est important d’écrire quelque chose dans ce sens. Je vois ma mère, mes grands-parents, mes ancêtres, je vois ma grand-mère qui était guérisseuse et j’ai mon cœur avec tout cela. C’est beaucoup de gratitude et d’amour que j’ai pour tout, même le pire qui a pu m’arriver. Tous ces gens ont contribué à ce que mon cœur soit aligné. Il est aligné. Hamdoullah. Je suis tellement reconnaissante à la vie. Merci du fond du cœur.

Il y a aussi mon mari Amine. Ça a été parfois difficile mais c‘est ce difficile qui a fait que je me réconcilie avec le masculin, les hommes. Il a eu beaucoup de patience avec moi. C’est quelqu’un qui m’a beaucoup soutenue, beaucoup aimée, il m’aime beaucoup. Il m’a donné beaucoup d’amour et de soutien et je le remercie énormément pour ça. Il me soutient toujours et me pousse à faire les choses. Il fait tout pour que je ne pense qu’à mon travail et ça c’est une belle preuve d’amour.

Et bien sûr toute ma gratitude et c’est ma première gratitude absolue à l’univers. Gratitude pour mon Créateur qui a toujours été avec moi, je me suis toujours sentie protégée, accompagnée, en sécurité. J’ai énormément de gratitude pour mon Créateur.